Interrogé par Le Républicain Lorrain sur l’avenir de Roland-Garros, le président de la fédération française de tennis, Jean Gachassin a vanté les mérites de la ville de Gonesse, candidate à la réception du tournoi du Grand Chelem. « C’est le dossier délicat de ce mandat. Pour l’instant, rester à Roland-Garros est une possibilité. Il y a une avancée importante avec la mairie de Paris, mais rien n’est définitif. Nous continuons à étudier les dossiers de Versailles, qui est devenu plus difficile, de Marne-la-Vallée, qui va nous présenter son projet lundi prochain, et de Gonesse, dont le dossier est excellent. La décision finale sera prise en assemblée générale en février 2011 » a-t-il déclaré au quotidien. Peut-être une manière aussi pour le président de la fédération de faire monter les enchères avec la ville de Paris, qui vient de céder les courts de tennis du stade Jean Bouin pour devenir à terme le centre d’entraînement pour les joueurs engagés au tournoi. Un geste qui marque clairement l’attachement de la ville à Roland Garros.