/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Forte du succès de la manifestation du samedi 2 octobre, la CGT Ile-de-France appelle à la mobilisation contre le projet gouvernemental sur les retraites qui sera débattu au Sénat à partir du 5 octobre.

 

 

Les militants entendent obtenir "une réforme de progrès social", pour défendre la retraite à 60 ans. Ils espèrent en outre  "la prise en compte des années d’études et période de précarité subie, le retour à la moyenne des dix meilleures années ou des pensions d’au moins 75% du revenu d’activité".

 

 

 

 Le but affiché est aussi de faire entendre l’exigence d’un financement efficace qui passerait par "la mise à contribution des revenus financiers des entreprises et la promotion d’une autre politique d’emplois et de salaires".