Afin de réaffirmer leur opposition au Tracé vert du prolongement de la Francilienne, les membres du Comité des maires contre l’A104 se sont réunis ce mercredi 6 octobre à l’Hôtel de Ville de Carrières-sous-Poissy. Dans déclaration commune, ils ont rappelé leurs positions et leurs exigences communes.

 Le Comité des Maires contre l’A104 s’est réuni ce mercredi 6 octobre à l’Hôtel de Ville de Carrières-sous-Poissy. Les villes d’Achères, de Carrières-sous-Poissy, de Conflans-Sainte-Honorine, de Maurecourt, d’Orgeval et de Poissy ont ainsi pu rappeler leurs exigences. Les membres ont énoncée les mesures phares qu’elles entendent défendre bec et ongles : l’annulation du Tracé vert, le refus de tout tracé en zone urbanisée, la levée des emprises foncières, la mise en œuvre d’une politique de transports publics à haute qualité de services en Ile-de-France ainsi que le développement du transport fluvial et du fret ferroviaire.   

Les objectifs affichés sont  de garantir la santé publique et lutter contre la pollution routière, respecter les principes émanant du Grenelle de l’environnement (limitation de la construction d’autoroutes en milieu urbain et développement à grande échelle des transports alternatif) et doter le territoire de dessertes adaptées aux besoins des populations et conformes aux intérêts économiques (élargissement de l’A13 avant raccordement, notamment).

Réaffirmant aussi son soutien au Collectif pour la Protection des Riverains de l’Autoroute A 184 (devenue depuis l’autoroute A 104), le Comité des Maires contre l’A104 s’est engagé à participer pleinement à toutes les formes de mobilisation qui seront mises en œuvre (pétitions, rassemblements, campagne de communication…). Par ailleurs, il décidera de la mise en œuvre d’une vaste campagne d’information et de sensibilisation à destination des riverains menacés. Enfin, les membres entendent obtenir une audience auprès de Nicolas Sarkozy, président de la République, Alain Schmitz, Président du Conseil général des Yvelines et de Didier Arnal, président du conseil général du Val d’Oise.