La sénatrice Vert, Alima Boumediene-Thiery, et Omar Slaouti du NPA ont été relaxés par le Tribunal de Grand Instance de Pontoise. Les deux politiques étaient comparaissaient pour « provocation à la discrimination nationale, raciale ou religieuse » après une plainte du bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA). En mai 2009, accompagnés de plusieurs militants, Alima Boumediene-Thiery et Omar Slaouti, s’étaient rendu dans un hypermarché de Montigny-les-Cormeilles pour y remplir des produits importés d’Israël et d’appeler à leur boycott. Le tribunal de Pontoise a jugé irrecevable plainte du BNVCA pour un vice de procédure. Une relaxe « qui ne permet pas d’aborder le fond des choses », regrette Me Charles Baccouche, conseil du BNVCA. Il n’y aura donc pas de débats pour savoir si ce geste relève d’une revendication politique ou d’un dérapage antisémite.