Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Ambitieuses pour ces championnats du monde Juniors en terre marocaine, les Argenteuillaises Lucie Perrot (-70kg) et Clarisse Agbegnenou (-63kg) n’ont pas obtenu des performances à la hauteur de leurs attentes. De retour de blessure, Lucie a pris la septième place tandis que Clarisse a été sortie dès le deuxième tour de la compétition.

 Championne de France Junior et Senior, Clarisse Agbegnenou (-63kg) avait fait de ces championnats du monde d’Agadir (Maroc) l’un de ses objectifs majeurs de la saison. Venue pour le titre suprême, l’Argenteuillaise est rentrée en France emplie de désillusion. Tout d’abord vainqueur par deux waza-ari et un yuko face à la Polonaise Anna Brysz, la protégée d’Ahcène Goudjil a subi la loi de la Chinoise Jialing Zheng dès le deuxième tour. Elle n’a donc pu être repêchée à l’inverse de sa partenaire du Judo Club Escales d’Argenteuil, Lucie Perrot (-70kg).

Exemptée de premier tour suite à sa médaille d’argent l’an passé, Lucie Perrot a été mise en difficulté dès son premier combat face à la Canadienne Marie-Eve De Villers Matte (victoire sur waza-ari au golden score). 5e des derniers championnats d’Europe Juniors, la judokate valdoisienne a ensuite été terrassée par la sud-coréenne Seong-Yeon Kim par ippon. Son combat de repêchage face à la Japonaise Yuri Matsunobu n’a pas été couronné de plus de succès. Lucie Perrot s’est inclinée deux waza-ari à rien. Elle a semblé encore en manque de rythme suite à sa longue blessure à l’épaule droite et prend finalement la 7e place de la compétition.