Après son classement des villes les plus embouteillées d’Europe, TomTom s’est penché sur les conditions de circulation dans les villes de plus de 100 000 habitants en France. A la vue de ce palmarès, force est de constater que la réalité dépasse les idées reçues en la matière. Marseille et Paris, souvent pointées du doigt, se classent respectivement 12e et 13e. Argenteuil arrive en 9e position.

 Le classement des conditions de circulation dans les principales villes de France fourni par le leader mondial en solutions de navigation et de localisation, a été réalisé en analysant les 2 5000 milliards de relevés de vitesse remontés anonymement par les utilisateurs de GPS TomTom ces deux dernières années. La société considère que les axes de chaque ville intra-muros sont congestionnés à partir du moment où la vitesse des véhicules est inférieure à 70% de la limite de vitesse autorisée. « Nous obtenons ainsi les pourcentages des axes les plus embouteillés pour chacune des villes sélectionnées, détaille TomTom. Ces données permettent donc de comparer, sur une même échelle, l’ensemble des villes françaises de plus de 100 000 habitants avec une richesse statistique inégalée. »

Argenteuil, surprenante 9e

Avec 33% de son réseau considéré comme embouteillé, la première ville du Val d’Oise se classe 9e, tout près de grandes agglomérations comme Lyon (33,6%) et Bordeaux (33,8%).

Le classement :
1 Nantes 42.3657997
2 Orléans 36.87035621
3 Toulouse 35.61930701
4 Bordeaux 33.86505049
5 Grenoble 33.73673175
6 Villeurbanne 33.73215682
7 Lyon 33.60065572
8 Brest 33.0912216
9 Argenteuil 33.01691274
10 Caen 32.51502167
11 Boulogne-Billancourt 32.1487529
12 Marseille 31.9156496
13 Paris 31.24033167
14 Montreuil 30.94308043
15 Rouen 29.57126871
16 Tours 28.71251748
17 Nancy 28.67797903
18 Toulon 27.11361006
19 Lille 26.11097484
20 Amiens 25.2706765