Le député maire de Domont a écrit, jeudi, aux militants UMP du Val-d’Oise pour leur annoncer qu’il n’entendait pas briguer une nouvelle fois la présidence départementale du parti de la majorité présidentielle. Il va se consacrer au volet fiscal du projet de l’UMP  dans la perspective de la présidentielle. « Ce sera un enjeu de la campagne », déclare Jérôme Chartier, secrétaire national à la fiscalité de l’UMP, qui souhaite par ailleurs voir Axel Poniatowski lui succéder à l’UMP-95. Le député maire de L’Isle-Adam s’est porté candidat. L’ancienne tête de liste UMP aux régionales entend être « une force de propositions ».

 « J’ai pris ma décision cet été, explique Jérôme Chartier. Après huit ans de présidence et après avoir préparé les investitures pour les élections cantonales, comme je m’y étais engagé. Je vais me consacrer au volet fiscal dans la perspective de la présidentielle. Ce sera un enjeu de la campagne. J’ai aussi une circonscription ». Le député maire de Domont qualifie la charge de président de l’UMP-95 de « chronophage » et se dit « heureux de laisser la responsabilité à Axel Poniatowski ». Ce dernier a envoyé, dans la foulée du courrier de Jérôme Chartier, sa propre lettre aux militants où il leur annonce sa candidature tout en rendant hommage au maire de Domont : « Il n’a pas failli dans la mission qui fut la sienne ».

 « A quatre mois des élections cantonales et moins de dix-huit mois des échéances présidentielles et législatives, je souhaite initier un nouvel élan à notre mouvement et créer une nouvelle dynamique au service de nos concitoyens, explique Axel Poniatowski. Je souhaite que l’UMP du Val-d’Oise soit une force de propositions sur les différents sujets qui touchent aux intérêts de notre département et de ses habitants, qu’il s’agisse de la sécurité, des transports, de l’attractivité ou de l’environnement et du cadre de vie ». 

La désignation du président de l’UMP Val-d’Oise aura lieu le lundi 22 novembre.