Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Samedi à 18h au stade Michel Hidalgo, l’Entente Sannois-Saint-Gratien (CFA), dernier représentant valdoisien en Coupe de France, affrontera La Vitréenne  (CFA) pour le compte du 7e tour de la mythique compétition. Si les deux équipes évoluent au même niveau, le visiteur a les faveurs des pronostics. «  Ils n’ont subi aucune défaite depuis le début du championnat et veulent accéder au National, explique Adrian Suka, l’entraîneur de l’Entente SSG. Ce sont donc des adversaires dangereux. Mais un match de Coupe est différent d’une rencontre de championnat. Tout le groupe va bien et est très motivé à l’idée de franchir un nouveau tour de Coupe de France. Et pour moi, ce sera l’occasion de croiser Oswald Tanchot, l’entraîneur de La Vitréenne avec qui j’ai joué à Laval voilà 17 ans. »