Samedi dernier, Soisy-sous-Montmorency inaugurait son nouveau Foyer d’Accueil Médicalisé (FAM) pour personnes handicapées. 10 millions d’euros ont été nécessaire pour augmenter la capacité de l’établissement, passant de 30 à 55 personnes.

 Présenté en 2004, le projet avait reçu l’avis favorable du Comité Régional de l’Organisation Sociale et Médico-Sociale de l’Ile de France (CROSMS). Ce nouveau bâtiment a nécessité un investissement 10 005 309.34 € financé par une subvention du conseil régional, une autre du conseil général ainsi qu’un apport de 13 des 17 communes membres du Syndicat mixte d’études et de réalisations d’équipements d’intérêt général de la vallée de Montmorency (SIEREIG). « La construction du FAM marque la première phase d’un projet global d’aménagement et d’extension des établissements du Parc de Soisy-sous-Montmorency comprenant également un Centre d’Accueil de Jour (CAJ) » rapporte le SIEREIG. Intégré dans un parc de 3,5 hectares, le FAM s’étend sur une surface de 3771 m2, dont 3390 m2 de « surface utile ».

Une capacité d’accueil de 55 places

Bâti sur 3 étages, il propose 50 chambres de 21 m² réparties en 5 unités de vie. A cela, s’ajoutent des parties communes telles qu’un restaurant d’étage, une salle de détente, une tisanerie/office, une salle de bains assistée, un bureau, une lingerie, des sanitaires et un rangement présents dans chaque unité. Le FAM permet d’ « augmenter la capacité d’accueil de 30 à 55 places, dont 5 en externat » explique le syndicat. Avec la construction de ce foyer d’accueil, le SIEREIG entend  ainsi « respecter les orientations de la loi du 2 janvier 2002, améliorer les conditions d’accueil et de confort des handicapés, adapter les méthodes de travail suivant les avancées faites en la matière et aider les familles ». La gestion est d’ailleurs assurée par l’ADAPT, une association gestionnaire reconnue dans le domaine du handicap.

Pour  le SIEREIG, ce projet architectural « élargit les possibilités d’accueil quelque soient l’origine et la gravité du handicap et respecte la qualité de vie des personnes handicapées et leur intimité par la création d’unité de vie ». Il vise aussi « à développer la capacité de socialisation des personnes accueillies et par conséquent leur autonomie telle l’apprentissage et l’évaluation du risque » et « permet de diversifier les activités proposées afin de maintenir puis développer les acquis intellectuels et physiques ».
A noter que les travaux du Centre d’Accueil de Jour (CAJ) composé de 40 places touchent à leur fin. Ce bâtiment est lui aussi situé dans le parc de Soisy-sous-Montmorency.