Paris n’a pas l’intention de laisser partir Roland Garros à Gonesse. Auditionné samedi par la Fédération française de tennis (FFT) son maire a proposé une convention de 99 ans si le tournoi était maintenu dans la capitale, ainsi qu’une redevance versée par la FFT en hausse. Bertrand Delanoë a également annoncé que son projet prévoit "une extension de 60%", soit 5 hectares, du site actuel, portant sur les serres d’Auteuil voisines où sera créé un nouveau stade de 5.000 places. Découvrez en vidéo le projet d’extension de Roland Garros porté par la ville de Paris en vidéo.

 "Roland Garros fait partie de l’identité de Paris, de son rayonnement international et de son dynamisme économique, explique la ville de Paris. Une délocalisation de Roland Garros serait un mauvais coup porté à Paris alors que les Parisiens sont très attachés à ce Tournoi".

Bertrand Delanoë s’est engagé devant la Fédération à répondre à deux de ses attentes majeures : réaliser un toit pour se prémunir des aléas de la météo et aménager des espaces supplémentaires pour mieux accueillir le public et les joueurs. La mairie s’engage à mettre à disposition environ 5 hectares supplémentaires, soit 60 % de surfaces en plus, de même que 2.500 m² de locaux nouveaux, pour le public pendant le Tournoi.

La décision de la FFT est attendue en février prochain. Avec ses nouvelles propositions, la ville de Paris reprend la main sur un dossier convoité par Marne-la-Vallée et Gonesse.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xg3019