Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Les hommes de l’Entente Cergy-Osny-Pontoise ont peut-être trouvé le match référence qui leur faisait défaut depuis le début de la saison. Face à Gries-Oberhoffen, une équipe qui restait sur sept victoires consécutives, les hommes de Fred Dubois ont su conserver leur défense de fer tout en étant efficace offensivement cette fois-ci. Le résultat est sans appel, une belle victoire 79 à 68 qui leur permet de se rapprocher du wagon de tête. De leur côté, les féminines de Franconville (Nationale 1) et de l’Olympique Sannois-Saint-Gratien (Nationale 2) n’ont pas été à la fête et ont chuté de deux places dans leur poule respective pour atterrir au pied du podium. Les Franconvilloises ont été dominées par Le Poiré-sur-Vie sur le score de 74 à 84 malgré une Coulibaly en grande forme (26 points). Les Gratiennoises ont subi la loi du leader Aulnoye (59-71) dans une rencontre comptant également pour la 11e journée de championnat.