Jeune start up de Cergy-Pontoise implantée à l’ACCET-Val d’Oise Technopole, Soft4Energy a eu l’honneur de représenter la France au concours international CleanTech Open. Au final, une place parmi les 5 finalistes pour cette jeune entreprise valdoisiene.

C’est une très belle performance qu’a réalisée la start up valdoisiene Soft4Energy. En finissant parmi les 5 finalistes du concours CleanTech Open organisé aux Etats-Unis (sur plus de 1000 participants), l’entreprise a une nouvelle fois démontré le potentiel des entreprises du département en terme de développement durable. Créée en 2010 par 3 associés (Gabriel Dabi-Schwebel, Philippe Lagarde et Jean Marie Hermelin) Soft4Energy développe des logiciels destinés à superviser des installations d’énergies renouvelables.

Le premier produit de l’entreprise, PVSoft, surveille à distance les installations photovoltaïques à l’usage des installateurs et exploitants de ces centrales. Il peut aussi « reconnaître à distance l’origine et la nature des pannes et dysfonctionnements (exemple baisse de productivité liée à l’ombre d’un arbre) évitant ainsi des déplacements inutiles ».

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

«Grâce au soutien d’Oséo et du Centre Francilien de l’Innovation, dont un représentant est installé dans les locaux de la pépinière technopolitaine ACCET-Neuvitec 95, sous la forme de l’aide AIMA, deux développeurs informatiques ont pu être recrutés. Une prochaine aide liée au caractère responsable de l’innovation (AIR), leur permettra de décliner leur logiciel pour les autres énergies renouvelables, à savoir l’éolien, le solaire thermique ou les pompes à chaleur», explique l’entreprise