A l’occasion de l’examen du budget des lycées franciliens, Jacqueline Eustache-Brinio est intervenue pour alerter le président du Conseil régional sur la situation du lycée Gustave Monod situé pour majeure partie sur le territoire de Saint Gratien. En réponse à sa prise de parole, Jean-Paul Huchon a confirmé l’urgence de la rénovation de cet établissement qui doit être inscrit dans les priorités. Un état de délabrement déjà décrit dans un reportage de VOtv réalisé en octobre dernier.
 

 Alors que l’établissement a fait l’objet de trois visites de l’exécutif régional en 6 ans et d’une délibération en 2006 pour une rénovation globale à hauteur de 60 millions d’euros avec une réalisation sur cinq ans en étapes successives, les travaux n’ont jamais débuté. « La dégradation des bâtiments se poursuit et suscite la plus vive inquiétude, en termes de salubrité comme de sécurité, de la part des élèves, des représentants de parents, de la communauté éducative et du personnel administratif », rappelle le maire UMP de Saint Gratien. « Malgré la difficulté que constitue un chantier en site occupé, le maintien de l’enseignement ne justifie pas l’absence d’intervention » poursuit Jacqueline Eustache-Brinio, qui avait déjà exigé « un échéancier des travaux et un engagement budgétaire précis » lors de la visite de la vice-présidente du Conseil régional en charge des lycées, le 18 octobre dernier.

Jeudi matin en séance, Jean-Paul Huchon a confirmé l’urgence de la rénovation de cet établissement qui doit être inscrit dans les priorités. Dans les semaines à venir, Jacqueline Eustache-Brinio restera « vigilante sur les  engagements pris par le Président de la Région Ile-de-France. »
 

http://www.dailymotion.com/embed/video/xfkn4s