Le Conseil régional d’Ile-de-France a adopté, le jeudi 16 décembre dernier, un amendement budgétaire visant à inciter les lycées à une gestion économe en énergie. Une mesure saluée par le groupe Europe Ecologie – Les Verts.

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

La région a décidé le jeudi 16 décembre dernier de poursuivre son engagement en faveur des économies d’énergies en Ile-de-France. En adoptant en séance plénière un amendement budgétaire visant à inciter les lycées à une gestion économe en énergie, elle entend enrayer « l’explosion des dépenses en chauffage  des lycées » qui « impacte lourdement leur budget ». En 2010, cette hausse s’est élevée a +5,8%. Pour Europe Ecologie – Les Verts, cette mesure permettra de concilier  « la conversion écologique et la justice sociale » tout en améliorant « la qualité de vie des lycéens ».

Cet amendement fait suite à la niche déposée par le groupe « Les Verts » en juin 2009 visant à mettre en place une nouvelle politique d’économie d’énergie. Pour Sylvain De Smet, conseiller régional EELV, « face à l’aggravation de la crise énergétique et au renchérissement du coût de l’énergie, il est urgent d’apporter des solutions concrètes aux difficultés rencontrées par les établissements »