Le Barreau ferroviaire entre les lignes B et D du RER entre enfin dans son processus de réalisation. La mise en service en 2013 de la ligne de bus à haut niveau de service entre Villiers-le-Bel et le Parc des expos de Villepinte ainsi que la livraison de ce barreau de Gonesse sont en effet inscrits au prochain conseil d’administration du Syndicat des Transports d’Ile de France (STIF) et de Réseau Ferré de France (RFF) en février prochain. Une bonne nouvelle accueillie avec satisfaction par les élus du Val d’Oise.

 Le STIF et RFF ont donc confirmé l’inscription du barreau ferré de Gonesse à l’ordre du jour de leurs conseils d’administration prévus en février prochain. Ces réalisations donneront lieu à concertation publique afin de permettre à la population de s’exprimer et devraient se concrétiser pour le bus à haut niveau de service dès 2013 et pour la voie ferroviaire en 2018. « C’est une grande victoire pour le Val d’Oise et plus particulièrement pour l’Est de notre département, déclare Didier Arnal, le fruit de nombreuses années de travail collectif des élus et de la population pour la reconnaissance de ce territoire. » Le Conseil général participera au barreau de Gonesse à hauteur de 10 millions d’euros pour un coût total estimé entre 200 et 215 M€.

« Une nouvelle dynamique sur l’Est du Val d’Oise »

Pour le Conseil général, « la confirmation du démarrage du processus de réalisation du barreau ferré de Gonesse crée une dynamique pour ce territoire de l’Est du Val d’Oise. » Même son de cloche du côté des élus de l’agglomération Val de France : « ces nouveaux moyens de transport en commun permettront d’améliorer de façon importante l’accès à la plateforme de Roissy et à ses emplois ainsi que le développement de l’est du Val d’Oise et des projets en cours d’élaboration au sein de ce territoire : création de milliers d’emplois sur le « Triangle de « Gonesse », projet de grande salle sportive et culturelle de Sarcelles… »

Ces derniers rappellent également que le barreau RER D – RER B est complémentaire au projet de desserte de l’est du Val d’Oise par le réseau de transport du Grand Paris. « La réalisation sur le Triangle de Gonesse d’une gare d’interconnexion entre le barreau de Gonesse et le métro automatique du Grand Paris reste en effet indispensable pour insérer notre territoire dans la dynamique du Grand Paris » estiment ces élus qui espèrent voir le prolongement de l’avenue du Parisis (BIP) compléter ces infrastructures. Cela « rendra possible un développement plus équilibré de nos villes et de nos quartiers » précisent-ils.