La société Atos Origin, dont le siège est à Bezons dans le Val d’Oise, a annoncé en fin d’année sont rapprochement avec la division "services informatiques" de Siemens. Atos va racheter pour 850 millions d’euros la division IT de Siemens et en retour, Siemens prendra 15% du capital d’Atos Origin. Si la cession de la division informatique de Siemens doit supprimer 1 750 emplois chez le géant allemand, Atos Origin prévoit la création de 8 000 postes dans le monde en 2011 dont 1 600 en France.

Cette transaction donnera naissance à un poids lourd des services informatiques avec un chiffre d’affaire de près de 8,7Mds€ et 78.500 salariés dans le monde.

Dans le cadre de l’opération, les effectifs de la division "IT Solutions and Services" de Siemens" seront réduits de 1 750 personnes, dont 650 en Allemagne, principalement sur les fonctions supports",  indique Atos et Siemens. Atos compte toutefois embaucher jusqu’à 8 000 personnes dans le monde en 2011, dont 1 600 en France, a annoncé sur Europe 1 son patron, l’ancien ministre Thierry Breton.

Les deux groupes ont également signé un contrat de 5,5Mds€ sur 7 ans par lequel Atos fournira à Siemens l’infogérance et l’intégration de systèmes.

Le nouvel ensemble formera la plus grande plate-forme d’infogérance en Europe. Il bénéficiera d’un positionnement unique pour développer les offres de Cloud Computing, d’intégration de systèmes ERP, énergie et PLM, et accélérera le développement de ses activités de services électroniques et de paiements.