Depuis vendredi dernier, le cirque Lydia Zavatta occupe illégalement les terrains du lycée Ronceray à Bezons. Une présence qui a poussé le rectorat à reporter la rentrée des élèves.

 Les lycéens de Bezons ont eu le droit à des vacances de Noël quelque peu prolongées. La faute à l’occupation du terrain de leur établissement par le cirque Lydia Zavatta depuis vendredi dernier. La mairie n’a pu que constater la présence des caravanes, tentes et roulottes ainsi que celle d’une « imposante ménagerie » installée dans l’enceinte de l’établissement. Face à cette situation « intolérable pour le bon fonctionnement du lycée », la rentrée des élèves a du être reportée par le rectorat.

La ville de Bezons dénonce « le comportement inacceptable des dirigeants de ce cirque qui balayent d’un revers de main l’image joyeuse qui pouvait encore entourer le nom de Zavatta et de son personnage ».

Le convoi a partiellement détruit la clôture entourant l’établissement. Pour l’heure, si Dominique Lesparre, maire PCF de Bezons, est intervenu auprès du Conseil Régional, propriétaire du terrain du lycée Ronceray, pour obtenir un recours judiciaire à la situation, les « squatteurs » refusent toujours de quitter les lieux.

Après la pose d’une clôture ce mardi entre les terrains de sports où est installé le cirque et la cour de récréation, la rentrée pourra s’effectuer dès demain, « toutes les conditions de sécurité étant réunies », assure la région. Cette dernière, actuellement en discussion avec la mairie de Gennevilliers pour trouver un nouveau terrain au cirque, indique qu’elle a parallèlement déposé un recours en référé auprès du tribunal administratif de Cergy. L’audience aura lieu ce jeudi et pourrait entraîner l’expulsion du cirque, si aucune autre solution n’est trouvée d’ici là.   


http://www.dailymotion.com/embed/video/xgerw4