Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Alors que son fils Ronald et son copilote Julien Ménard ont dû baisser pavillon dès la deuxième étape de ce Dakar 2011, Jean-Claude Basso n’en finit plus de trouver son rythme de croisière. Le Valdoisien a bouclé les 500kms de spéciale entre San Miguel de Tucuma et San Salvador de Jujuy en 5h00’34’’. Ce temps lui offre la 35e place de cette troisième étape à plus d’1h18’14’’ du vainqueur qatari Nasser Saleh Al-Attiyah (Volkswagen). Le pilote du Toyota Land Cruiser n°369 gagne neuf rangs au classement général pour pointer à la 39e place.