La cellule départementale d’Europe Ecologie Les Verts veut faire du Val d’Oise un « écodépartement ». L’occasion pour elle de proposer quelques pistes de réflexion, « une base de travail » précise le secrétaire départemental d’Europe Ecologie Les Verts, pouvant améliorer la politique en faveur de cet objectif.

Pour François Delcombre, secrétaire départemental d’Europe Ecologie Les Verts, « pour que le Val-d’Oise mérite vraiment ce titre d’écodépartement, […] il faudrait immédiatement engager 12 mesures ». Souhaitant compléter l’intervention de Jean-Christophe Poulet sur le plateau de VOtv le 4 janvier dernier, ce dernier expose ainsi quelques pistes de réflexion sur ce sujet. A titre d’exemple, EELV estime qu’il faut donner une « priorité effective au réseau de bus valdoisiens, avec en particulier une numérotation unique des lignes, une tarification simple et incitative, ainsi que des horaires renforcés en milieu de journée et en soirée ».

Toujours dans le domaine des transports, il ajoute que les écologistes souhaiteraient, concernant l’aéroport de Roissy, le « vote d’une motion claire de soutien aux associations réclamant l’arrêt des vols de nuit ». Le parti écolo expose aussi quelques propositions pour les établissements scolaires avec la « mise en place concrète du tri sélectif dans les collèges » ou bien la « suppression du système de liaison froide pour fournir les cantines des collèges » qui favoriserait le développement de vrais cuisiniers. Enfin, EELV se positionne en faveur de la sauvegarde du lac de Beaumont.