Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

L’homogénéité de l’AS Pontoise-Cergy a une nouvelle fois fait ses preuves mardi soir dans la salle de Levallois. Les Allemands Peter Franz et Zoltan Fejer-Konnerth ainsi que le Français Adrien Mattenet ont tous remporté une de leurs deux rencontres pour permettre au club valdoisien de quitter les Hauts-de-Seine avec un match nul en poche, trois victoires partout. Les hommes de Christian Adam pointent désormais à la troisième place de la Pro A, ex-æquo avec Angers, La Romagne et Istres.

Menés trois victoires à une par Levallois, les pongistes de l’AS Pontoise ont su trouver les ressources pour arracher le match nul chez le leader invaincu de Pro A. Le club valdoisien poursuit donc sa série de cinq matchs sans défaite en championnat. De bon augure avant le début des phases retours où la troupe d’Adrien Mattenet ira défier les Bordelais de Cestas.

Les résultats :

Levallois – As Pontoise Cergy : 3 – 3
Igor Rubtsov (n°75 mondial) – Peter Franz (Nc) : 2/3. (2-11, 7-11, 11-8, 11-4, 10-12)
Chuan Chih-Yuan (n°11) – Zoltan Fejer-Konnerth (n°58) : 3/1. (13-11, 7-11, 11-7, 11-5)
Emmanuel Lebesson (n°111) – Adrien Mattenet (n°38) : 3/2. (8-11, 9-11, 11-8, 11-7, 11-7)
Chuan Chih-Yuan – Peter Franz : 3/1. (7-11, 11-8, 11-7, 11-7)
Igor Rubtsov – Adrien Mattenet : 0/3. (9-11, 7-11, 13-15)
Emmanuel Lebesson – Zoltan Fejer-Konnerth : 2/3. (9-11, 11-7, 7-11, 11-7, 9-11)