Ce vendredi matin, le Conseil général a adopté en séance plénière l’instauration de la gratuité pour l’ensemble des publics dans ses sites culturels. Avec cette expérimentation d’un an, Dominique Gillot, vice-présidente en charge de la culture, espère « doubler la fréquentation » des musées du département. La mesure est estimée à 50 000 euros par an.

 Directement inspirée par la gratuité des musées parisiens pour les moins de 26 ans, cette expérimentation, qui vise à « favoriser l’accès à la culture à tous », pourrait doper la fréquentation des sites culturels gérés par le Conseil général du Val d’Oise « du simple au double », précise la socialiste Dominique Gillot. « La gratuité des musées parisiens a augmenté la fréquentation. On a constaté que la tarification était une barrière à la culture, précise la vice-présidente en charge de la culture. Nous allons expérimenter cette mesure pendant un an, à partir du 1er février, avant d’être généralisée. »

Quatre sites concernés

Sont concernés par cette expérimentation, l’abbaye de Maubuisson à Saint-Ouen-l’Aumône (photo), la maison du Docteur Gachet à Auvers-sur-Oise, le musée départemental de l’archéologie à Guiry-en-Vexin et celui de l’outil à Wy-dit-Joli-Village. « Ce sera aussi gratuit pour le public non valdoisien » ajoute Dominique Gillot. Une manière de contribuer à la promotion du département au delà de ses frontières. Le coût d’une telle mesure est estimé à environ 50 000 euros par an, soit l’équivalent de la recette de la billetterie des quatre sites.