Dominique Lefebvre, qui participe ce jeudi 20 janvier au Comité de ligne du RER A qui se tient au STIF, entend souligner « l’inéquité et le manque de solidarité territoriale en Ile-de-France en matière de transport ». Le président PS de Cergy-Pontoise rappelle qu’alors que la branche Poissy du RER A et le réseau Paris Saint Lazare ligne J totalisent un peu plus de 17 000 voyageurs par jour et pourront compter à la mise en service d’EOLE sur 10 à 12 trains par heure, « la branche Cergy-le-Haut et le réseau Paris Saint Lazare ligne L, doivent transporter près de 60.000 voyageurs par jour avec le même nombre de trains ».

 L’élu estime que les usagers ne peuvent pas « attendre 10 ans et les nouvelles infrastructures de transports pour apporter des améliorations aux conditions quotidiennes de transports des usagers ».

« Les annonces récentes de la SNCF qui a ciblé la ligne du RER A parmi celles qui nécessitent des améliorations urgentes doivent  donc être rapidement suivies d’effet», déclare le maire de Cergy qui entend préciser lors du Comité de ligne de RER A, ce jeudi, que « les infrastructures nouvelles de transport ne peuvent pas se faire au détriment des infrastructures existantes. Que rien ne pourra être décidé sans donner la priorité au plan de mobilisation des transports adopté par la région et les départements d’Ile-de-France, notamment le Val d’Oise ».