C’est une première. "Cette une technologie déployée dans les pays d’Asie mais qui n’existe absolument pas en France et en Europe. Son intérêt c’est que plusieurs micros sont installés pour connaître la provenance du bruit et donc connaître la part attribuée aux avions", explique Bruitparif.

Fanny Mietlicki, Directrice de Bruitparif et Jean-Pierre Enjalbert, Maire de Saint-Prix présenteront le dispositif le 8 mars à 10 heures 30 en mairie de Saint-Prix.

Afin de renforcer la surveillance permanente dans les zones survolées mais non couvertes par le réseau actuel de stations de mesures exploitées par ADP et de répondre aux attentes des riverains d’accéder à des données indépendantes sur leur exposition au bruit (niveau de bruit moyen sur une période, nombre de pics de bruit associés aux survols…), Bruitparif déploie le 8 mars à Saint-Prix cette première station d’un réseau de 15 unités.