Après l’envoi d’un courrier à la SNCF en février puis une réunion avec le directeur de la Ligne H début mars, les élus d’Ecouen viennent de voter une motion sur cette ligne à problèmes lors de la séance du conseil municipal de vendredi dernier. Cette motion demande notamment à la société de transport de « remettre des trains longs aux heures de pointe, de maintenir les anciennes rames pendant le rodage du Francilien, d’améliorer l’information, d’accentuer la pression sur Bombardier, et enfin de renforcer ses effectifs pour venir en aide aux usagers. »

 A bout de nerf depuis le début de l’année 2011, les usagers de la ligne H voient leur colère relayée par leurs élus à Domont et Ecouen notamment. Lors d’une réunion avec Jean-Loup Marin, directeur de la ligne concernée, les explications de la SNCF n’a pas vraiment satisfait les participants. La société de transport attribue une grande partie des dysfonctionnements à l’entreprise Bombardier, constructeur du dernier Francilien, mais aussi à la vétusté de la Ligne H.

Un compte-rendu de cette réunion a été dressé lors du dernier conseil municipal d’Ecouen. « C’est après avoir débattu des difficultés rencontrées par les usagers que le Conseil municipal a adopté unanimement une motion adressée à la SNCF », explique aujourd’hui la mairie. Les élus y demandent notamment la remise des trains longs aux heures de pointe, le maintien des anciennes rames pendant le rodage du Francilien, l’amélioration de l’information et le renforcement des effectifs pour venir en aide aux usagers.