Le musée Tavet-Delacour à Pontoise accueillera du 27 mars au 5 juin une exposition consacrée au sculpteur Allemand Frank Gerritz. Une bonne occasion de découvrir les œuvres de cet artiste reconnu dans plusieurs pays, exposé pour la première fois dans l’Hexagone.  

 Cette exposition est la première consacrée en France à Frank Gerritz, artiste bénéficiant d’une reconnaissance internationale depuis quelques années. Initialement sculpteur, il réalise des œuvres où lumière et densité des plans entrent en résonance avec l’espace du spectateur. Une autre facette de son travail porte sur le détournement d’œuvres contemporaines célèbres. Dans ce cas, il recouvre partiellement les images offertes par des cartons d’invitation. Il introduit de la sorte un dialogue entre ces œuvres connues et la déclinaison de son propre langage.

Frank Gerritz procède toujours par recouvrement d’une surface plane qu’il détache du mur de quelques centimètres. Initialement sculpteur, l’artiste « dessine » la densité des plans par d’innombrables gestes répétés avec précision qui donnent dans un premier temps un sentiment d’infaillibilité et d’autorité à ses œuvres avant que la dimension sensible de ses œuvres, conçues à l’échelle du corps humain ne se révèle pleinement.

L’artiste dit ne pas composer (au sens subjectif). Il fragmente la surface en plans horizontaux ou verticaux qui spatialement équilibrés et stabilisés, entrent néanmoins avec force en résonance avec leur environnement. Son travail ne porte donc pas sur la couleur ou sur la composition, mais bien sur la lumière et sa densité, sur la présence quasi sonore des surfaces qui rythment l’espace.

Cette conception de l’espace se révèle tout autant dans ses dessins, mais dans ces derniers, l’assemblage de plusieurs feuilles, relève d’un processus qui préludait aux développements des volumes simples et répétés de sa sculpture. Il s’agit de la même manipulation spatiale : rotation et association par addition d’un même module.       

Les détournements d’œuvres de ses contemporains, à travers l’appropriation des cartons d’invitation, sont une manière de transformer la perception mentale d’images, en leur donnant une nouvelle lecture mais aussi une plasticité que leur nature d’icônes de l’art contemporain leur avait fait perdre. Il y a là un processus critique très efficace au regard des images produites notamment par le Pop Art.

Frank Gerritz fut tout d’abord reconnu à New York où il séjourna durant les années quatre-vingt-dix, puis dans son pays, l’Allemagne, où, ces dernières années, plusieurs grands musées lui ont consacré des expositions.

Musée Tavet-Delacour

4 rue Lemercier – 95300 Pontoise

Ouvert du mercredi au dimanche

de 10h à 12h30 et de 13h30 à 18h

Plein tarif 5€ – tarif réduit 3€

gratuit pour les enfants de moins de 12 ans et les groupes scolaires

Tél. 01 30 38 02 40

museetavet@ville-pontoise.fr

 

www.ville-pontoise.fr