Tout au long du mois d’avril, la commune de Franconville vous invite à découvrir sa programmation. Entre autre ce mois-ci, des concerts, expositions, événements sportifs ou encore du théâtre.

1er avril, 21h, Espace Saint-Exupéry
Tom Poisson ; Zed Van Traumat

Avec son nouvel opus, Trapéziste, un 4e album franc et massif, Tom Poisson (ci-dessus) précise sa place dans le paysage musical français. Musicalement, le jeu est résolument folk, toute place est donnée à la guitare dans une orchestration brute qui laisse le champ libre aux musiciens. Primé par le Centre des Ecritures de la Chanson à Astaffort, lieu de création piloté par Francis Cabrel, Zed van Traumat (ci-dessous), grand échalas trentenaire, s’impose comme un chanteur-poète libre au cynisme narquois. Repéré par ses pairs, il a déjà assuré les premières parties de nombreux artistes, tels Katerine, Jacques Higelin et Thomas Fersen. Il se dévoile comme un « performer » rare, avec des accents de Serge Gainsbourg et de Jacques Brel, pas moins. Son album sorti en 2010, « Belge andalou » allie verbe aiguisé et forte personnalité musicale. Un artiste à découvrir assurément.

2 avril, 10h30-12h30, Centre Socioculturel de l’Epine-Guyon : Atelier réalisation du costume d’un des personnages du spectacle : l’Homme-poubelle. Dans le cadre du spectacle programmé le 9 avril à 20h Il faut sauver l’Amazonie. Pour enfants et parents

2 avril, 11h et 14h, Médiathèque : Lecture Théatralisée – La chaussette verte de Lisette Par le théâtre de la Vallée. A partir de 4 ans

2 avril, 15h, Espace Saint-Exupéry : Café philo – La place de la mémoire dans l’Histoire et le présent avec Benjamin Stora, historien

La question de la mémoire occupe une place de plus en plus importante dans les débats publics. Comment l’écriture de l’Histoire opère-t-elle des sélections dans le choix des faits historiques, dans la manière de les présenter et de les nommer ? Comment se transmet-elle et par qui ? Quel sens donner à l’oubli et à la dénégation dans la transmission de la mémoire historique ? Quelles sont les circonstances qui ont réhabilitées les questions liées à la mémoire ? Pourquoi le débat sur la mémoire ne concerne-t-il pas uniquement l’univers académique et les historiens ? C’est à ces questions que répondra Benjamin Stora, historien mondialement reconnu, spécialiste de la question de la mémoire en France. Pour illustrer son approche, il s’appuiera sur son dernier ouvrage  Algérie : 1954-1962, éd. Les Arènes, 2010. Benjamin Stora est professeur des Universités à Paris XIII et à l’Institut des Langues Orientales. Le Débat sera animé par Abdellah Ben Mlih, consultant et enseignant de sciences politiques. Cette séance sera suivie d’une vente-dédicace de l’auteur.

2 avril, 20h, CSL : Championnat de France NF1 BASKET Franconville PB reçoit Aubervilliers

Actuellement 4e de leur championnat, la NF1 reçoit Aubervilliers. Ce derby s’annonce déjà comme un match à ne pas manquer ! Le lendemain, la NF3 rencontre Compiègne à 15h30 au CSL pour leur dernier match de la saison. Les Cadettes France affrontent Calais en levé de rideau (13h15) en phase finale du Championnat de France. Venez nombreux soutenir vos équipes ! Autres rendez-vous : Cadettes France BCFPB-Wasquehal le 10 avril à 15h30.

2 avril, 20h30, Ecole de musique : Tous en scène, Musiques actuelles.

3 avril, 7h30-13h, Foyer des sportifs : Course cyclotourisme – 11e Franconvilloise
Depuis 11 ans, Le Cyclo Club la Fontaine organise une randonnée de cyclotourisme «la Franconvilloise», ouverte à tous les adultes, licenciés ou non, amateurs de petite reine. Différents parcours fléchés sont proposés – 50, 75 et 100 km – ainsi qu’un parcours de 25 km encadré pour les débutants : départ à 9h du Foyer des sportifs. Chaque année, cette randonnée réunit au moins 500 participants. Casque obligatoire pour les mineurs. Inscription sur place.
http://ccffcyclos.ifrance.com et ccffcyclo@laposte.net

3 avril, 15h, Eglise Sainte-Madeleine : Concert Pupitre en folie

Fondé en septembre 2008 à l’initiative de Laura Fedy (hautboïste et chanteuse) et Thomas Boudot (saxophoniste et organiste), deux élèves de l’Ecole de musique de Franconville, Pupitre en folie est un groupe de jeunes musiciens amateurs. Il aborde tous les styles musicaux : de la musique classique à la variété en passant par la musique de films, afin de proposer un programme varié qui puisse s’adapter à tous les publics. Pupitre en Folie rassemble une quinzaine de personnes. Le mélange des instruments permet une formation complète et des coloris intéressants : violon, violoncelle, guitare acoustique ou électrique, percussions, flûte traversière, hautbois, clarinette, saxophone et du chant. Le concert bénévole du 3 avril est destiné à récolter des fonds pour la fondation ARSEP (Association pour la Recherche sur la Sclérose En Plaques). Un morceau de bossa nova avec chant spécialement écrit pour l’occasion sera joué au concert. Pour plus d’informations : pupitre.en.folie@free.fr
Entrée libre (dans la limite des places disponibles).

3 avril, 16h30, Espace Saint-Exupéry : Concert – La Croche Chœur au profit de Rétina France

Concert ludique et multiculturel de la Croche Chœur accompagnée par les Multibaladins d’Asnières-sur-Seine. Leurs deux chefs d’origine russe Natalia et Tatiana proposeront une balade dans le chant choral tout azimut de Brel à Carmen, du Gospel aux grands airs d’Opéra. Ce concert sera donné au profit de Retina France dans le cadre de "Mille Choeurs pour un regard", association luttant contre les maladies de la vue.

3 avril, 21h, Espace Saint-Exupéry :  Orchestre Colonne

Fondé par Edouard Colonne en 1873, cet orchestre prestigieux n’a eu de cesse d’équilibrer la diffusion d’oeuvres du présent et du répertoire, et reste animé par la passion des musiciens issus des plus grandes formations et l’enthousiasme du public. Dirigé brillamment depuis 2004 par Laurent Petitgirard, musicien éclectique, compositeur de musique symphonique et de musiques de films et chef d’orchestre invité dans le monde entier – Orchestre de l’Opéra national de Paris, Philharmonique de Monte-Carlo, Orchestre national de France, de la BBC…- l’Orchestre Colonne interprète l’Ouverture du Freischütz de Weber, suivi du Concerto pour clarinette et orchestre de Mozart, puis de la 1ère Symphonie de Brahms. La composition du Freischütz marque l’émancipation souhaitée par Weber vers l’opéra romantique allemand. Moins connu que d’autres pièces, le Concerto pour clarinette de Mozart fut écrit peu avant sa mort. Quant à la 1ère Symphonie de Johannes Brahms, la légende veut que le musicien ait trouvé une plume sur la tombe de Beethoven en 1862, ce qui l’incita à écrire cette 1ère Symphonie surnommée par un critique élogieux La Dixième Symphonie de Beethoven.

4-9 avril : Semaine Sans Frontières « Les esthétiques contemporaines »

Ateliers toutes disciplines, auditions…

4-16 avril,  Médiathèque : Exposition du quartier Jean Monnet

Le quartier d’hier et aujourd’hui

5-10 avril, Espace Saint-Exupéry : Expo photo

5 avril, 21h, Espace Saint-Exupéry :  Chango Spasiuk

Accordéoniste virtuose et compositeur argentin, Chango Spasiuk rend hommage aux populations rurales très pauvres de son pays, à travers le chamamé, musique traditionnelle argentine. Son dernier CD Pynandi, (Los descalzos, les Va-nu-pieds) mêle avec bonheur inspiration du répertoire de danses traditionnelles et musique des indigènes Guarani. Menés par l’accordéoniste à la crinière blonde, violon, guitare et percussion se mêlent pour nous entraîner dans des univers où se retrouvent le bonheur des plaisirs simples et la chaleur écrasante du soleil. Initié à l’accordéon à l’âge de 9 ans, Chango a rencontré un succès souvent comparé à celui d’Astor Piazzolla pour le tango, donnant au chamamé sa résonance internationale.

8 avril, 14h-17h30, Centre socioculturel de l’Epine-Guyon : Thé dansant

8 et 9 avril, 9h-18h, Stand de Tir : Tir – Concours Ile-de-France Armes anciennes

9 avril, 12h30-18h30, CSL : BASKET Tournoi des Poissons clowns
Après le Tournoi des Amoureux destiné aux mini-poussins et mini-poussines, le club de basket recevra les très jeunes joueurs du Val-d’Oise dans le cadre du fameux tournoi des Poissons Clowns, catégorie mini-basket (4-6 ans) le 9 avril de 13h à 18h à CSL. Au programme, matchs de 3 contre 3 et concours.

9 avril, 19h30, Espace Saint-Exupéry : Spectacle Handiline Démonstrations de danse country en fauteuils roulants

Les associations Actioncom et Country Fun attitude (association de danse country), avec le soutien de laFFCLD* organisent une soirée de danse country au profit des danseurs en fauteuil roulant le samedi 9 avril à partir de 19h30 à l’Espace Saint-Exupéry. Au programme, des démonstrations de danse par les associations Handiline et Handi Friend. L’animation musicale sera assurée par par Rose Alleyson et ses Old tigers. Handiline est une association alsacienne destinée à promouvoir la danse en ligne en fauteuil roulant. Plus d’informations sur www.handiline.fr
Handis Friend est l’équivalent de Handiline sur la région parisienne. Un stage animé par Gilles Bataille aura lieu le 9 avril à 15h15 à l’Espace Saint-Exupéry. Ce stage est destiné aux personnes en fauteuil roulant qui souhaitent apprendre à danser et aux danseurs valides souhaitant être initiés à l’apprentissage de la danse à des personnes en fauteuil roulant.. Prix : 2 euros, durée entre 1h et 1h15, inscription directement sur place.

Prix de la soirée : 15 euros. Possibilité de plateau traiteur avec 1 boisson : 10 euros/adulte. Possibilité de plateau traiteur avec 1 jus de fruit : 5 euros/enfant
Date de clôture des réservations le 31 mars dans la limite des places disponibles.
Inscriptions : Magasin Bagatelle, 111 rue du Général Leclerc. Tous les chèques doivent être libellés à l’ordre de Country Fun Attitude.

*FFCLD : Fédération Francophone de Country danse et Line Dance.

9 avril, 20h, Espace Saint-Exupéry :  Il faut sauver l’Amazonie

Comment nous sensibiliser, et plus encore les jeunes, qui sont l’avenir de notre planète, au drame écologique que représente la destruction de la forêt amazonienne. A travers un conte brésilien, Katto Ribeiro a souhaité un spectacle total, mêlant capoeira, danse jazz, arts du cirque et projections multimedia. Dans cet univers magique, les animaux qui parlent croisent des sorciers guérisseurs, des esprits de l’air ou de la forêt, un oiseau magique et même un homme-poubelle… Un spectacle pluridisciplinaire, chargé de réalisme et d’esthétique, qui puise sa force dans la culture brésilienne. Dans le cadre de la Semaine du développement durable.

10 avril, 10h-17h, 79 chaussée Jules César : Secours adventiste Braderie de vêtements
 
12 avril, 10h-12h, 79 chaussée Jules César : Secours adventiste Braderie de vêtements

13 avril, 10h30, Maison de l’Europe : Contes Les aventures d’une poule et d’un coq. Pour les 4-6 ans
 
14-24 avril, Plaine 14 Juillet : Cirque
 
15 avril, Espace Fontaines : Permanence Boutique de gestion
 
16 avril, 9h-13h et 14h-16h, Maison des associations : Dons du sang
 
17 avril, 9h-13h, Centre Socioculturel de l’Epine-Guyon : Dons du sang
 
21 avril, 14h30-16h30, Espace Fontaines : Initiation au langage des signes aux enfants de 7 à 10 ans par l’association « Le geste à la parole »
 
24 avril, 10h45, Parvis de la Mairie : Commémoration de la 66e Journée nationale de la Déportation
 
24 avril, 9h-18h, Stade Jean Rolland : FOOTBALL Challenge Sava Popic

Le football club de Franconville organise son premier tournoi U19 (joueurs nés entre 1991 et 1993), à la fin duquel sera remis au vainqueur le Challenge Sava Popic. Sava Popic était un éducateur emblématique du club de Franconville. Ce tournoi sera l’occasion de lui rendre hommage, car il sera placé avant tout sous le signe du fair-play et la convivialité.
 
26 avril, 10h30-15h, Stade Jean Rolland : SPORT ADAPTE Championnat régional d’athlétisme

Pour la 3e fois, le club EFCVO de Franconville accueille le Championnat régional Sport Scolaire Adapté d’athlétisme. Les épreuves regrouperont des jeunes franciliens de moins de 20 ans ayant un handicap mental et/ou psychique. Quatre épreuves combinées sont proposées cette saison : course de demi-fond (1000 ou 1500 m), course de vitesse (50m ou 100 m), saut et lancer (poids ou vortex).
 
27 avril, Jouy-sur-Eure : Journée pêche et danse aux trois étangs

Le CCAS organise une journée pêche avec déjeuner, balade, partie de boules, barbecue, danse… Une participation de 45€ est demandée (le transport est offert par le CCAS). Inscriptions du lundi 4 au vendredi 8 avril de 9h à 11h30 et de 14h à 17h au service 3e âge en Mairie. Renseignements 01 39 32 67 77.
 
28 avril, 20h30, Espace Saint-Exupéry : L’Institution Jeanne d’Arc invite le Père Guy Gilbert autour du thème : Liberté de choisir, liberté d’être, liberté de croire

Né d’une famille ouvrière de 15 enfants, le Père Gilbert a consacré sa vie aux jeunes en grandes difficultés et, prêtre, est devenu éducateur spécialisé. Il a écrit 19 livres qui témoignent de son expérience et donne des conférences partout dans le monde.
 
28 avril, 21h, Espace Saint-Exupéry : Michèle Laroque, Mon brillantissime divorce
C’est l’histoire d’Angela, une quadra (apparemment) sans histoire, plaquée un 14 juillet. Et ce n’est pas un pétard mouillé. Son petit mari falot qu’elle surnomme “Crâne rond” avec lequel elle croyait vivre l’amour sans nuage depuis des années, l’a larguée pour une petite Roumaine de 25 ans. Entre soulagement – l’aimait-elle encore? Pas sûr – et déprime post-trauma, Angela passe par toutes montagnes russes des émotions et des questions sans réponse. Tout y passe : la tristesse, l’angoisse de la solitude, la colère, l’ironie, l’auto-dénigrement… Jusqu’au déclic.
 
30 avril, 14h30, Piscine 19h NATATION Compétition

 
30 avril, 20h30, Espace Saint-Exupéry : Percu’Scène
 
30 avril, 21h, Espace Saint-Exupéry :  Gaspard Lanuit ; Sarah Caillibot

 «J’ai toujours voulu faire ça depuis tout môme !», déclare Gaspard Lanuit qui achève à Franconville une tournée de 50 dates. Grâce à sa sœur aînée, fan de Pink Floyd et de The Moody blues, le jeune Marc C. a été nourri dès son plus jeune âge au rock anglais qu’il écoute encore beaucoup. Auteur-compositeur-interprète, Gaspard Lanuit (référence à une pièce pour piano de Ravel) est un chanteur «émergent» de la nouvelle scène pop-rock française toujours en deuil des Bashung, Ferré, Gainsbourg… L’exigence d’écrire des textes ciselés s’impose. «Plus les années passent, plus les textes me prennent du temps à écrire, je peaufine…» assure-t-il, «chez moi il y a des quantités de papiers, de carnets et de post-it qui traînent un peu partout.» Ses chansons : il se régale en allant les chanter sur scène. L’adrénaline empêche le chanteur-comédien de rester en place. Autodérision et humour sont ses leitmotivs, pour preuve son énergie à affirmer à pleine voix : «Non, je ne suis pas Johnny Depp». Bien balancées, ses chansons furieuses et facétieuses, toujours poétiques allument notre imaginaire. La liberté est puisée partout : dans le jazz, les ballades, le rock, la pop boostée, les musiques improvisées. «D’une année à l’autre on fait plus de concerts et c’est ce qui me plaît en ce moment. La tournée permet aussi d’évoluer artistiquement, de faire évoluer les chansons d e l’album.» Le quatrième est en préparation.

Elle a 26 ans, une voix et un timbre qui ne peuvent que séduire. Normande, Sarah Caillibot est devenue parisienne en 2004 pour s’inscrire après le bac dans un Conservatoire d’art dramatique du quinzième arrondissement où elle a étudié durant deux ans avant de se tourner vers la chanson. Tout a commencé avec Voix du Sud. Remarquée en 2008 par l’association créée par Francis Cabrel à Astaffort, Voix du Sud, elle y a fait un stage de dix jours, avant d’obtenir en mai 2009 le premier prix des Centres des Ecritures de la Chanson française. Avec le chèque de 3000 euros que lui a remis la Fondation La Poste, elle a pu s’acheter une belle guitare acoustique : « L’ancienne que j’ai eue pour mes 18 ans sonnait comme un banjo ! » et un ordinateur portable. Pour la jeune chanteuse l’événement marquant de 2010 est la signature en avril d’un contrat de cinq ans avec la maison de disques E.M.I. «En fait, c’est la directrice artistique de la maison de disques qui m’a repérée lors d’un tremplin qui se passait au Réservoir.» explique-t-elle. Le soutien de ses parents a beaucoup compté, ainsi que celui d’un intervenant de Voix du Sud rencontré chez Francis Cabrel, elle tient à le citer : Christian Alazard. La chanson, elle ne sait faire que ça ! «De toute façon, j’étais pas très bonne à l’école. Je n’aurais pas pu faire de longues études» déclare cette titulaire d’un bac littéraire. Auteur-compositeur, elle ne déteste pas les métaphores dans ses textes mais se méfie de l’excès d’introspection et des phrases obscures: «Sinon, il faut écrire des bouquins !» déclare-t-elle. Le rock c’est l’essentiel. Elle cite Radiohead et Amy Winnehouse parmi ses préférences et influences rock. Ce qui ne l’empêchait pas à 12 ans d’écouter Georges Moustaki et Barbara. Elle sera sur scène à Franconville en formation guitare-voix (guitare acoustique) accompagnée par un bassiste. Une chose est sûre : on la reverra bientôt…