Alors que les modifications de la carte scolaire dans les écoles du Val d’Oise vont commencer dès le jeudi 31 mars à l’occasion du groupe de travail préparatoire au CTPD (Comité Technique Paritaire Départemental), les syndicats enseignants entendent continuer à exprimer leur mécontentement et dévoilent le contenu des documents préparatoires communiqués par l’inspection académique.

Les mesures envisagées dans les écoles du Val d’Oise confirment les craintes des associations enseignantes. « Les principales mesures confirment une importante accentuation de la détérioration des conditions de fonctionnement des écoles et une nette dégradation des conditions d’exercice des enseignants » déclarent-elles. Ainsi, malgré une augmentation de 1409 élèves (814 en maternelle et 595 en élémentaire), de nombreux postes s’apprêtent à être supprimés. Le document de l’Inspection Académique prévoit le retrait de 11 postes d’enseignants en responsabilité de classe, de 43 postes de Rased sur les  250 actuels et de 40 postes ZEP/REP sur les 97 actuellement en exercice.
 
Le bilan provisoire des mesures envisagées table aussi sur 47 fermetures (17 maternelles et 30 élémentaires) pour 46 ouvertures (17 maternelles et 29 élémentaires) et 72 écoles avec « effectifs à surveiller ». « Ce bilan affiche un équilibre trompeur entre ouvertures et fermetures. Au vu de l’augmentation des effectifs attendus cela signifie entre autre que la moyenne des effectifs par classe va augmenter de manière significative » précisent les syndicats.

* le SNUipp et les syndicats de la FSU, le SE-UNSA, la  FCPE,  l’UNEF, la FIDL, l’UNL