Le nouveau groupe d’opposition au Conseil général prend le nom de VOUS pour « Val d’Oise Utile et Solidaire ». Présidé par l’ancien président de l’assemblée départementale, Didier Arnal, il regroupe les élus socialistes, le communiste Dominique Lesparre et le centriste Robert Daviot. « Nous serons légitimes pour imposer à l’UMP de Messieurs Bazin et Scellier le respect des avancées sociales obtenues par la gauche pendant ses 3 années de gestion », affirme Didier Arnal qui souligne que « le groupe  Val d’Oise Utile et Solidaire a réuni lors du second tour des élections cantonales, la majorité des scrutins des valdoisiens, même si cette majorité en voix ne se traduit pas, du fait du mode électoral, par une majorité en sièges ».

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

 La gauche au conseil général a désormais un nom, Val d’Oise Utile et Solidaire (VOUS). Le nouveau groupe entend faire face à la « Restauration organisée par l’équipe Bazin / Scellier sous le haut commandement de l’UMP et avec la bénédiction du Front National ». Estimant être une opposition légitime, VOUS explique vouloir protéger les acquis sociaux adoptés lors de la présidence de la gauche au Conseil général et qui seraient menacés par la nouvelle majorité. « Ces dispositifs, VOBB, RestO Collège, l’aide au permis de conduire, etc., ont été validés par tous dans le Val d’Oise, les électeurs y compris, tous sauf l’UMP qui a voté contre ! Qu’en feront-ils ? Qu’ils le disent clairement ; nous saurons leur rappeler le message des Valdoisiens ».

Le président du groupe, Didier Arnal, fustige ce qu’il estime être un émiettement de la politique menée par la droite. « La nouvelle majorité ne porte aucun projet départemental, mais devra additionner 19 projets cantonaux établis pour 19 élections locales, souvent en contradiction les uns avec les autres » déclare-t-il. Et d’ajouter : « le retour de la droite, c’est celui du clientélisme, du carnet de chèque ouvert uniquement pour les membres du club. Cette vision de la politique n’est pas la nôtre et nous saurons faire valoir l’intérêt départemental face aux appétits de quelques barons locaux ».

Val d’Oise Utile et Solidaire explique enfin vouloir « agir en concertation directe et suivie avec les forces vives du département, et établir un dialogue permanent avec les citoyens ». Concrètement, le groupe explique avoir l’intention d’associer les Valdoisiens aux prises de position et de présenter « de nouveaux outils permettant ces échanges ainsi qu’un programme de réunions publiques dans tout le département ». Et de conclure : « quand la droite va être tentée de refermer les portes de l’Assemblée départementale pour mieux liquider, à huis clos et en catimini le département, nous ferons en sorte de multiplier les actions collectives et l’information en direction de tous ceux qui croient encore à l’utilité des services publics de proximité ».