Le maire de Saint-Prix, Jean-Pierre Enjalbert, appelle symboliquement à la constitution d’une chaîne humaine le samedi 30 avril à 10h au carrefour des 4 Cèdres entre Saint-Leu-la-Forêt et Chauvry. Objectif : faire aboutir les revendications des défenseurs de la forêt de Montmorency, notamment l’obtention d’un moratoire sur les coupes intensives.

 Coupes à blanc sur de trop grandes surfaces, chantiers qui s’éternisent, dégradations des chemins… les reproches faits aux méthodes de gestion de la forêt de Montmorency sont nombreux. « Après avoir porté cette inquiétude dans les instances de concertation, voté des motions dans bon nombre de collectivités, signé des pétitions citoyennes », le maire de Saint-Prix veut amplifier la mobilisation. Ainsi il appelle à une chaine humain le samedi 30 avril.  Les participants y demanderont un moratoire sur ces coupes intensives, que l’office National des Forêts (ONF) garant efficace de la pérennité des forêts gère les forêts périurbaines dans le principal objectif de la qualité des paysages et de la biodiversité et le classement des massifs forestiers de Montmorency, Carnelle et l’Isle Adam en « forêt de protection ».