La semaine dernière, la Caisse d’Allocation Familiale du Val-d’Oise était contrainte de fermer temporairement ses sites d’accueil d’Argenteuil et de Sarcelles. En cause: l’accumulation des dossiers en attente, la CAF-95 devait rattraper son retard. C’est dans ce contexte difficile, vendredi matin, que la ministre de la solidarité et de la cohésion sociale visitait le service des fraudes aux allocations familiales. Roselyne Bachelot souhaite faire la chasse aux fraudeurs, mais les syndicats l’ont interpellé sur le manque de personnel. Reportage.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xih8if