Emmanuel Maurel, vice-président chargé de la formation professionnelle, de l’apprentissage et de l’alternance visite le chantier-école du Parc Gérard Philipe à Cergy (Rue du bac de Genecy) vendredi à 10h30.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:auto;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:auto;
mso-para-margin-left:0cm;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

 Ce chantier est réalisé par des jeunes stagiaires en insertion professionnelle qui restaure une roseraie d’une cinquantaine de mètres au Parc Gérard Philipe. Ces stagiaires sont accompagnés par des professionnels et acquièrent, par ce travail, « de nouvelles compétences tout en travaillant sur leur parcours professionnel ». Les objectifs des chantiers-écoles sont de favoriser l’insertion professionnelle et valoriser le patrimoine local. Le budget régional consacré à ce type de formation est de près de 700 000€. Emmanuel Maurel soutien cette initiative « non-seulement parce qu’ils proposent des approches alternatives qui ont fait leurs preuves en matière d’insertion professionnelle, mais aussi parce qu’ils sont créateurs de richesses au niveau local. »