Suite à la mise à l’écart de Christian Michard, ancien 1er maire-adjoint à l’urbanisme et aux travaux de la commune d’Auvers-sur-Oise, le groupe « Alternative citoyenne » s’est dit inquiet. Une crainte qui trouve sa source dans les nombreux projets en cours ou à venir relevant directement de l’urbanisme (Schéma de Cohérence Territoriale, Plan Local d’Urbanisme…). La présidente du groupe, Claire Houbert, dénonce ce qu’elle juge être une « sanction » contre l’élu et redoute l’impact de la décision du maire (PS), Jean-Pierre Béquet, sur l’avancée des différents dossiers.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

Alors que Christian Michard s’est vu retirer ses délégations à l’urbanisme et aux travaux de la commune d’Auvers-sur-Oise avant les vacances de Pâques, le groupe « Alternative citoyenne » affirme sa surprise et son inquiétude concernant cette éviction. « Le retrait des délégations d’urbanisme et de direction de travaux impacte gravement le mandat en cours dans la mesure où des projets décisifs en matière d’urbanisme sont soit initiés soit en préparation » déclare Claire Houbert. Les projets en question, l’enquête publique du Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) de l’intercommunalité de la Vallée de l’Oise et des Impressionnistes et l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme (PLU) d’Auvers que le groupe craint de ne plus voir avancer. L’opposition dénonce ainsi le « manque de cohérence des projets d’urbanisme pour Auvers ».

« Continuer d’avancer »

Pour le maire PS d’Auvers-sur-Oise, Jean-Pierre Béquet, la décision d’évincer de Christian Michard n’est en aucun cas liée à une « divergence » avec celui-ci. Joint par téléphone, il parle d’un « fonctionnement isolé d’un élu en marge » pour justifier sa décision. Une décision qui a par ailleurs « fait l’objet d’un long processus » selon Jean-Pierre Becquet. Estimant que le manque de communication et de transversalité de Christian Michard posait « un problème de fonctionnement », l’élu a préféré reprendre la tête de la délégation. Il estime en outre que les dossiers doivent avancer. « Il ne s’agit pas de freiner, nous avons un programme à respecter concernant le SCoT pour 2014 ». « Nous restons sur la même politique d’urbanisme ».