La réunion annuelle sur le bilan et les perspectives du logement dans le Val d’Oise qui s’est tenue le 3 mai a permis de dresser un bilan de la situation du département. Organisée par la préfecture, cette réunion a notamment montré que les 25 communes déficitaire en logements sociaux ont dépassé de plus de 1 700 logements l’objectif de rattrapage.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

 Chaque année, le département produit 4 500 logements qui sont pour moitié des logements sociaux. Malgré les efforts des communes "SRU"* en déficit de logements sociaux, l’Etat a promis la fermeté envers la dizaine d’entre elles qui n’ont pas rempli leurs obligations et qui pourront voir leur prélèvement majoré.

Cette réunion a aussi permis d’annoncer le chiffre de 60% de relogement des familles dont le dossier a été jugé prioritaire et urgent par la commission de médiation DALO (Droit Au Logement Opposable). Enfin, le préfet a également présenté le nouveau schéma d’accueil des gens du voyage qu’il a approuvé en mars après consultation des collectivités locales. Celui-ci prévoit d’atteindre dans les cinq ans une capacité d’accueil de 1 086 places sur le département, dont 300 sont déjà en service et près de 400 autres sont programmées. Les aires d’accueil sont réparties entre les 53 communes de plus de 5 000 habitants qui ont une obligation d’accueil.

*La loi SRU, est un texte qui a modifié en profondeur sous le gouvernement de Lionel Jospin le droit de l’urbanisme et du logement en France. Son article le plus notoire est l’article 55, qui impose aux villes de disposer d’au moins 20 % de logements sociaux.