Au lendemain de l’agression de Love, élève de 3e au collège Pablo Picasso roué de coups par un groupe alors qu’il sortait de cours, le maire (UMP) de Garges-lès-Gonesse, Maurice Lefèvre, s’est dit « consterné par cet acte gratuit d’une rare violence »

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

 

 

Le maire de Garges-lès-Gonesse s’est rendu auprès de la famille de la victime hier soir pour témoigner de son soutien.  L’élu se déclare « consterné par cet acte gratuit » et évoque « un fait divers odieux qui n’a rien à voir avec l’école ».

 

Depuis mercredi soir, la cellule de veille a été activée par la mairie pour assurer un lien permanent sur le terrain entre la police nationale et municipale, les pompiers, la préfecture, la sous-préfecture, l’Education nationale et la mairie, aux abords des établissements scolaires et partout en ville. Un soutien psychologique aux élèves du collège a également été mis en place. Ce jeudi matin, Maurice Lefèvre s’est entretenu avec M. Brison, Inspecteur d’Académie.

 

Transporté à l’hôpital Necker de Paris, Love est actuellement plongé dans un coma artificiel. Ce matin, son était est stationnaire.