Après dix jours de grève, les conducteurs des bus des Courriers d’Ile-de-France n’ont toujours pas repris le travail. Malgré l’avancée des négociations salariales, jugée « satisfaisante » par la CGT, le protocole de fin de conflit n’a toujours pas été signé par les syndicats. « Nous souhaitons que la direction abandonne les sanctions judiciaires et disciplinaires à l’encontre des grévistes », indique Idriss Talhi, représentant de la CGT. Résultat, les véhicules des dépôts de Goussainville et de Tremblay-en-Frace étaient encore bloqués aujourd’hui.

 

 

 

 

http://www.dailymotion.com/embed/video/xinofb