Suite à l’arrestation à New York de DSK, le premier secrétaire fédéral du PS-95 a écrit aux militants du Val-d’Oise qui ont été « très nombreux » depuis dimanche matin à manifester auprès de lui leur « stupéfaction » et leur «  incompréhension ». Dominique Lefebvre estime que « à un an de l’élection présidentielle, tous les socialistes doivent rester unis, rassemblés et responsables, et cela vaut encore davantage dans les circonstances présentes pour les socialistes du Val d’Oise ».

 « Comme vient de le dire notre Première secrétaire, Martine Aubry, nous devons attendre la réalité des faits, respecter la présomption d’innocence et garder la décence nécessaire face aux commentaires et au déferlement médiatique que cette affaire « abracadabrantesque » suscite, écrit Dominique Lefebvre. Nous ne savons en réalité à cette heure rien de cette affaire sur laquelle ni Dominique Strauss-Kahn, ni ses avocats ne se sont exprimés sur le fond, sauf pour indiquer que Dominique plaidera non coupable et nie l’ensemble des faits qui lui sont reprochés ».

Et le patron des socialistes d’écrire : « à cet instant, je pense à Dominique Strauss-Kahn, à sa famille et à ses proches. Je pense aussi à toutes celles et tous ceux qui attendent de la gauche qu’elle incarne un avenir pour la France et pour nos concitoyens ».