Après les Gérard de la Télévision pour les pires animateurs ou acteurs du petit écran, après les Gérard de la politique, Le Collectif du Logement du Val d’Oise va organiser mardi soir, à Bezons, sa première cérémonie des « Boutins d’Or ». C’est pour dénoncer la loi Boutin que ce collectif souhaite « ‘’récompenser’’ notamment les Maires qui s’obstinent à na pas respecter la loi SRU et à refuser la mixité sociale. » Entrée libre.

La cérémonie, qui se veut festive, sera animée par la compagnie de théâtre-forum Arc-en-Ciel qui va attribuer les prix suivants aux hommes et femmes politiques qui ont fait l’objet des manifestations du Collectif :

– « Le ‘’Boutin d’Or’’ du Maire le plus en retard sur l’application de la loi SRU »
– « Le ‘’Boutin d’Or’’ du Maire qui aime la mixité sociale, mais pas dans sa ville »
– « Le ‘’Boutin d’Or’’ de l’accueil le plus convivial, mais pas trop, voire pas du tout »
– « Le ‘’Boutin d’Or’’ du représentant de l’Etat qui applique avec zèle les directives gouvernementales »
– « Le ‘’Boutin d’Or’’ du Maire qui préfère payer des amandes plutôt que construire des logements sociaux »
– « Le ‘’Boutin d’Or’’ du bailleur qui devrait être plus à l’écoute de ses locataires. »

Le collectif ne récompensera pas que les maireq qui, selon lui, ne respecte pas la loi Boutin. Il remettra aussi « un prix d’honneur à un Maire du Val d’Oise, ayant atteint, il y a peu, les 20% légaux de logements sociaux, démontrant ainsi que la crise du logement est avant tout question de volonté politique. »

1ère cérémonie des « Boutins d’Or » le mardi 17 mai à 19h à l’Espace Aragon (rue Francis-de-Pressené) à Bezons, en présence de plusieurs élus du Val d’Oise ainsi que des conseillers régionaux…. tous de gauche, emmenés par le maire PCF de Bezons Dominique Lesparre.