Après les mauvais chiffres de la sécurité routière en avril au niveau national, le gouvernement a réuni en urgence le Comité interministériel de la sécurité routière. Les mesures prises démontrent un tour de vis gouvernemental vis à vis des automobilistes. Certains reprochent aux autorités de privilégier le tout répressif au détriment de la prévention et de la dissuasion. Ce durcissement de la répression des mauvais élèves de la route s’est illustré dès jeudi dans le Val d’Oise lors d’un contrôle renforcé à la Patte d’Oie d’Herblay. Reportage.

http://www.dailymotion.com/embed/video/xiow45