Dans la perspective de l’élection présidentielle de 2012, le vice président du Conseil général et conseiller municipal d’Argenteuil a choisi : entre Nicolas Sarkozy et Jean-Louis Borloo, il s’engage derrière l’ancien ministre de l’Ecologie. Cependant, il l’assure : ce choix n’aura pas de conséquences sur Argenteuil où il continuera à travailler avec le député UMP Georges Mothron considérant que cette équipe « ne s’est pas construite sur des critères partisans, mais sur une volonté de travailler pour Argenteuil, avec tous ceux qui partagent nos valeurs fondamentales, au delà des frontières des partis politiques. » 

 « Au moment ou le Parti Radical décide de s’exprimer de façon autonome à l’intérieur de la majorité présidentielle, je m’inscris dans ce changement. Il permettra une meilleure prise en compte de nos valeurs humanistes, écologistes et sociales, estime Philippe Métézeau qui a participé le week-end des 14 et 15 mai au Congrès du parti radical de Jean-Louis Borloo qui a notamment décidé  de son indépendance vis à vis de l’UMP.
 
« Au plan local argenteuillais, cela n’entraînera pas de changements notables, dans la mesure où l’équipe réunie autour de Georges Mothron ne s’est pas construite sur des critères partisans, mais sur une volonté de travailler pour Argenteuil, avec tous ceux qui partagent nos valeurs fondamentales, au delà des frontières des partis politiques. C’est bien dans cet esprit que nous continuerons à travailler, à Argenteuil comme dans le Val d’Oise », déclare le vice président du Conseil général et conseiller municipal d’Argenteuil, avant de conclure : « Je fais volontiers mienne la déclaration de jean Louis Borloo la semaine dernière : "N’ayez pas peur d’avoir des alliés indépendants et forts, car nous ne nous tromperons pas d’alliance ni de camp" . »