Forte des 200 sociétés adhérentes à son réseau des éco-industries, la Chambre des Commerce et de l’Industrie de Versailles (CCIV) Val d’Oise / Yvelines a décidé de réorganiser celui-ci pour « des actions encore plus ciblées et encore plus performantes. »

 Désormais, ce réseau sera « structuré en clubs métiers pilotés et animés par les dirigeants d’entreprise. » Des clubs déchets, eau, air ou encore ingénierie sont ainsi créés pour « répondre aux besoins précis des 200 membres du réseau et d’engager des actions encore plus ciblées et encore plus performantes. »

Lancé en 2004, ce réseau qui regroupe les éco-industries curatives (traitant la pollution) et préventives a pour objectif, « de renforcer la compétitivité individuelle et collective de ses membres en favorisant l’échange entre les entreprises de même secteur d’activité et de proximité. » En plus des éco-industries concernées, des laboratoires de recherche, des centres de formation, des acteurs publics de l’environnement ou du développement économique seront incorporés. « Ce réseau repose sur une méthode d’animation impliquant fortement les entreprises puisque ce sont elles désormais qui composent le comité de pilotage. Les entreprises décident donc des actions prioritaires à mettre en œuvre. » La CCIV proposant son aide logistique à ces projets.