Alors que Jean-Paul Huchon, président PS du Conseil régional d’Ile-de-France et sa majorité s’apprêtent à voter le 1er juin prochain une augmentation de 2,7 % des tarifs des transports franciliens, Valérie Pécresse, présidente du groupe Majorité Présidentielle, a tenu à marquer son opposition. Elle dénonce notamment une « triple peine pour les usagers ».

 Le 1er juillet prochain, les tarifs des transports franciliens devraient une nouvelle fois augmenter. La majorité de gauche au Conseil régional est en effet sur le point de voter pour une augmentation de 2,7 % des tarifs. Inadmissible pour l’opposition de droite. Valérie Pécresse dénonce ainsi « des tarifs en hausse, une qualité de service en baisse et un Pass Navigo bientôt à 100 euros ». « C’est la triple peine pour les usagers franciliens » insiste-t-elle.

L’élue explique qu’en un peu plus d’un an, « les usagers des zones 1-2, 1-3 et 1-4 auront vu leur Pass navigo mensuel augmenter d’au moins 7 % et jusqu’à près de 10 % pour les usagers parisiens, sans que ni l’offre ni la qualité de service ne suivent la même progression ». Un alourdissement de la facture de 85% des voyageurs selon elle. Alors que la majorité a promis un tarif unique, Valérie Pécresse craint que celui-ci atteigne « plus de 100 euros par mois ».