La grogne de certains élus UMP contre la décision du gouvernement de retirer les panneaux signalant les radars fixes est montée d’un cran. Ainsi 73 députés de la majorité, dont deux du Val d’Oise, Claude Bodin et Yanick Paternotte, ont adressé lundi une lettre de protestation au Premier ministre. Samedi matin, c’était Axel Poniatowski qui exprimait son exaspération devant une centaine de militants de sa circonscription. Pour le président de la commission des affaires étrangères à l’Assemblée, c’est même « la première fois » qu’il écrit au Premier ministre pour exprimer sa désapprobation. « Les députés UMP que nous sommes n’ont pas été consultés ni même informés de ces décisions », reproche-t-il au gouvernement. Depuis, le ministre de l’Intérieur, Claude Guéant, a annoncé une suspension des démontages mais la fissure au sein de la majorité risque de laisser des traces.  

http://www.dailymotion.com/embed/video/xivmme