Alors que la France connait un déficit de précipitations depuis plusieurs mois, la préfecture du Val d’Oise a été contrainte de prendre des mesures d’urgence pour la Plaine de France et le Parisis qui ont atteint le niveau d’urgence. Conséquences directes, des restrictions de l’usage de l’eau dans ces zones. Le bassin du Vexin reste pour sa part en état de vigilance. 

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

 Après les agriculteurs de tout le département, les habitants de l’est du Val d’Oise vont devoir être vigilants  sur leur utilisation de l’eau. Le déficit de pluviométrie des derniers mois cumulé à celui de l’an dernier et l’important ensoleillement des mois de mars et d’avril ont contraint la préfecture à prendre des mesures de restriction. Il sera par exemple interdit de  de laver sa voiture dans une station qui ne recycle pas son eau, d’arroser sa pelouse entre 10h et 20h ou encore de remplir sa piscine. En revanche, les professionnels pour qui l’usage de l’eau est une obligation pourront, sous certaines conditions, échapper aux restrictions. Par exemple, les véhicules sanitaires, alimentaires ou techniques (bétonnières…) pourront être lavés. 

Les conditions climatiques actuelles étant défavorables à une recharge des nappes et des rivières et alors que la période d’étiage va encore s’étendre sur les prochains mois, les mesures dureront jusqu’au 30 novembre.

Seule exception possible, des conditions climatiques dans les prochains mois permettant une nette amélioration des débits des rivières et des niveaux des nappes. Les restrictions pourront être renforcées en cas d’aggravation de la situation.

 

Situation normale

Seuil de vigilance

Seuil d’alerte

 

Etat des restrictions :

 

Bassin versant Oise

Situation normale : il n’est pas prescrit de restriction des usages.

 

Bassin versant Vexin

Seuil de vigilance franchi : il n’est pas prescrit dans l’immédiat de restriction des usages. Une surveillance accrue des rejets et des prélèvements est mise en place.

 

Bassins versant Plaine de France et Parisis

Seuil d’alerte franchi, les restrictions sont les suivantes :

Le lavage des véhicules est interdit, sauf dans les stations professionnelles et pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou techniques (bétonnière, etc.) et pour les organismes liés à la sécurité

L’arrosage des pelouses, des espaces verts publics ou privés et des espaces sportifs de toute nature, des terrains de golf, des jardins potagers est interdit entre 10h et 20h

Le lavage des voies et trottoirs, le nettoyage des terrasses et façades ne faisant pas l’objet de travaux est limité au strict nécessaire

L’alimentation des fontaines publiques en circuit ouvert est interdite

Les activités industrielles et commerciales hors installations classées pour la protection de l’environnement limiteront au strict nécessaire leur consommation d’eau

Les installations classées pour la protection de l’environnement se conformeront strictement à leur arrêté d’autorisation

L’irrigation des grandes cultures, par prélèvements en rivière, nappe d’accompagnement ou par forage, sera interdite entre 10 h et 18 h

Le remplissage des piscines privées est interdit, sauf pour les chantiers en cours

La vidange et le remplissage des piscines publiques demeurent autorisés

Le remplissage, le maintien en eau et la vidange des plans d’eau sont interdit et les usages commerciaux sont soumis à autorisation

Les travaux en rivière feront l’objet de précautions maximales pour limiter les risques de perturbation du milieu

Les stations d’épuration et collecteurs pluviaux feront l’objet d’une surveillance accrue des rejets et les délestages directs par temps sec sont soumis à autorisation préalable et pourront être décalés jusqu’au retour d’un débit plus élevé.

Il est demandé à tous les Valdoisiens d’adopter un comportement responsable afin de limiter leur consommation d’eau.

 

La préfecture rappelle quelques conseils pour économiser l’eau :

Arroser tard le soir pour réduire les pertes par évaporation : en plein été, l’eau utilisée entre 10 heures et 20 heures disparaît en quasi-totalité

Ne pas arroser les pelouses : elles reverdiront dès les premières pluies

Ne pas laver les voitures (sauf dans les stations qui recyclent l’eau)

Ne pas laisser couler l’eau pendant le lavage des dents, des mains ou tout autre usage

Ne faire tourner les lave-linge et lave-vaisselle que lorsqu’ils sont pleins

Éviter de remplir trop fréquemment les piscines en dur, éviter d’utiliser vos piscines gonflables

Préférer des douches aux bains

Réparer les fuites

 

De plus amples informations peuvent être obtenues en consultant les arrêtés

préfectoraux en mairie ou sur le site Internet de la préfecture du Val-d’Oise :

www.val-doise.gouv.fr.