Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

MicrosoftInternetExplorer4

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family: »Times New Roman »;
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

Assuré du titre suprême, Levallois s’est permis de faire tourner son effectif à l’occasion de la dernière journée du championnat de France de Pro A, s’appuyant notamment sur le jeune espoir Simon Gauzy. Quatrième ex-aequo mais en position défavorable avant la rencontre, les pongistes de l’AS Pontoise-Cergy n’en demandaient pas tant. Adrien Mattenet a d’abord dominé son partenaire de double en équipe de France, Emmanuel Lebesson. Chih-Yuang Chuang a ensuite disposé du vétéran Peter Franz pour ramener Levallois à une victoire partout. Mais pour son dernier match sous les couleurs valdoisiennes, Zoltan Fejer-Konnerth a voulu marquer le coup et a remporté ses deux duels face à Simon Gauzy et Emmanuel Lebesson. Adrien Mattenet a quant à lui écarté Chih-Yuang Chuang. A domicile, les hommes de Christian Adam l’emportent donc quatre victoires à une face au champion de France 2011. Mais suite au match nul d’Hennebont face à Cestas, le club valdoisien récupère sur un plateau la quatrième place de Pro A synonyme de qualification pour la prochaine Ligue des Champions.