Après avoir signé un protocole d’accord avec les réseaux de création de projets Trianon et Mensman en 2010, c’est au tour de Val d’Oise Business Angels de rejoindre Investessor. Les présidents des deux associations sont tombés d’accord dans le but d’améliorer les capacités à investir dans des projets. 

Alain Ilhe, président d’Investessor, estime que « les start-up les plus prometteuses nécessitent des montants toujours croissants et les Business Angels préfèrent s’unir pour croiser leurs compétences, répartir les risques et in fine faire des choix plus judicieux. Il était donc naturel de mutualiser certaines ressources, du sourcing des projets à la levée de fonds, afin de répondre plus rapidement et mieux aux besoins des entreprises. »

Georges Feniger, nouveau président du principal réseau départemental d’aide à la création de projets, se veut rassurant : « Val d’Oise Business Angels conserve son identité, cultive ses spécificités et organise ses propres soirées de présentation de projets à ses membres. »

Il prévient également que dorénavant, ce sont quatre réseaux qui vont étudier les dossiers candidats en même temps et non plus un seul. « Cela permet de diminuer le nombre de parcours de sélection des créateurs et de faire gagner un temps précieux à tous au démarrage. Entrepreneurs, Business Angels, collectivités économiques locales… tout le monde y gagne », selon le président de Val d’Oise Business Angels.

Depuis 2010, les quatre réseaux représentent 275 « Business Angels » et 4 millions d’euros d’investissement dans des projets à forts potentiels. « [Ils] répondent à plus de 1 000 porteurs de projets, examinent plus de 500 dossiers et sélectionnent 40 entrepreneurs pour présentation devant leurs membres. »