Le Comité national d’organisation sanitaire et sociale (CNOSS), réuni jeudi matin au ministère de la Santé, vient de répondre favorablement au recours gracieux déposé par la direction de l’hôpital, contre le refus d’autorisation de fonctionner imposé par l’Agence régionale de santé au service de rythmologie cardiaque. Cet avis n’est que consultatif. La décision finale revient au ministre de la Santé, Xavier Bertrand. « C’est une nouvelle victoire pour notre hôpital public et une reconnaissance des plus hautes autorités sanitaires du pays, estime Philippe Doucet, maire PS d’Argenteuil. Je suis persuadé que le ministre suivra l’avis du CNOSS. » De son côté le député UMP, Georges Mothron, indique qu’il reverra Xavier Bertrand « dès la semaine prochaine afin de s’assurer de la pérennité définitive du service de cardiologie-rythmologie. »