Invité de la Matinale de Canal + pour le démarrage des épreuves du baccalauréat, le ministre de l’Education nationale, interrogé sur l’affaire des enfants de réfugiés privés de services périscolaires à Saint Gratien, a jugé « choquant » qu’ils ne puissent pas manger à la cantine. Luc Chatel a tout de même souligné que cette décision était du ressort de la mairie. « C’est un avis très personnel, a-t-il ajouté. Ce n’est pas mon rôle de tancer le maire d’une commune puisque c’est sa compétence. » Les 29 enfants et leurs familles venues principalement du Kosovo et de Tchétchénie sont installés à Saint Gratien depuis la fin du mois d’août 2010.

 Retrouvez plus d’informations sur ce sujet : http://www.vonews.fr/article_13752