Jeudi, le Conseil régional d’Ile-de-France a voté à l’unanimité une convention pour le plan de mobilisation des transports. Cet amendement, présenté par le vice-président EELV en charge des transports, Jean-Vincent Placé, proposait un investissement supplémentaire de 1,3 milliards d’euros pour améliorer les transports en commun, dont 350 millions pour le RER D et 370 millions pour le RER C.

 Depuis 2007, l’Etat et le Conseil régional ont investi plus de 2 milliards d’euros dans les transports franciliens et le Plan espoir banlieues. En 2009, la Région avait donné son accord pour l’application du Plan de Mobilisation des transports dans le cadre du projet du Grand Paris, d’un coût total de 18 milliards d’euros environ.

Jeudi, le Conseil régional votait un financement supplémentaire de 1,3 milliards d’euros supplémentaires pour pouvoir mener le projet de Plan de Mobilisation à bien à l’horizon 2020. L’Etat apportera 331,5 millions d’euros, la région 719,83 millions, les départements et opérateurs (SNCF, RFF) 239,75 millions. Cette enveloppe supplémentaire a été acceptée à l’unanimité. Une partie de ce financement (720 millions d’euros) servira  à la modernisation des lignes de RER et à leur accessibilité.

Le financement initial aurait été insuffisant d’ici 2013

« Pour les RER, la convention prévoit le financement complémentaire d’opérations du Plan de Mobilisation, pour lesquelles les enveloppes prévues au contrat de projets sont consommées ou seront insuffisantes d’ici 2013. […] Les RER C et D bénéficieront donc de crédits supplémentaires pour tenir l’engagement d’un milliard d’euros d’investissement à l’horizon 2020 », indique le communiqué de presse du Conseil Régional. Le RER C bénéficie de 77,92 millions d’euros supplémentaires pour sa rénovation.

Pour Jean-Paul Huchon, président du Conseil Régional et du STIF, « ce retour de l’Etat dans le domaine des transports est une réelle reconnaissance des besoins exprimés par les franciliens et des compétences de la Région et du STIF. La dynamique est là. » Au final, c’est plus de 19 milliard d’euros vont être investis pour les transports d’Île de France (12 milliard en investissements, 7 milliard pour la mise en accessibilité).