Alors que l’Etat est compétent en matière de transport des personnes handicapées vers leur « Etablissements et Services d’Aide par le Travail » (ESAT), cette prestation est gérée dans le département par le Conseil général. Alors que le service est censé être interrompu le 1er juillet,ce dernier a annoncé qu’il mettra prochainement en place un dispositif provisoire jusqu’en octobre. Il réclame une reprise en main urgente de cette compétence par les services de l’Etat.

Normal
0

21

false
false
false

FR
X-NONE
X-NONE

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name: »Tableau Normal »;
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-parent: » »;
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family: »Calibri », »sans-serif »;
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;
mso-bidi-font-family: »Times New Roman »;
mso-bidi-theme-font:minor-bidi;
mso-fareast-language:EN-US;}

Le transport professionel des personnes handicapées ne s’arrêtera pas brutalement au 1er juillet. C’est la promesse du président du Conseil général, Arnaud Bazin, aux travailleurs handicapés dépendant des transports vers les Etablissements et Services d’Aide par le Travail. Celui-ci a décidé de mettre en place, jusqu’au 1er octobre, l’ « Equipe Transports des Travailleurs Handicapés » (ETTH), qui a pour rôle de mettre mener un dispositif provisoire et d’informer les travailleurs handicapés concernés.

Alors que le Conseil général organise, via le dispositif « PAM95 », les déplacements des personnes handicapées dans le cadre de leur vie quotidienne et de leurs loisirs, il réclame maintenant une reprise en main du transport professionnel des personnes handicapées par les ESAT, financées par l’Etat. Le département dit avoir « interpellé à plusieurs reprises l’ARS et la Préfecture du Val d’Oise  afin que les ESAT reprennent en charge ce transport ». Pour l’heure, le Conseil général explique n’avoir eu aucune réponse. Il explique que « ce double financement ne peut plus être assuré à terme par lui seul. » Et d’ajouter : « les travailleurs handicapés n’ayant pas la possibilité d’utiliser un transport personnel familial pourraient ne plus se rendre sur leur lieu de travail à partir du 1er juillet. »           

Le Président Arnaud Bazin a réitéré sa demande d’examen en urgence de la situation auprès du Ministère des solidarités et de la cohésion sociale, des ESAT concernés, de l’Agence Régionale de Santé et de la Préfecture du Val d’Oise.


L’Equipe Transports des Travailleurs Handicapés (ETTH)
 
Un numéro de téléphone unique est à la disposition des familles et de tous les acteurs locaux
 
01 34 25 14 00

Du lundi au vendredi , de 9h à 17h30 sans interruption.
 
Un espace dédié est consultable en ligne  sur le
www.valdoise.fr
 
Trois réunions d’information sont proposées, au choix, aux familles :
 
Samedi 25 juin
 
9h à 10h30 au Conseil général du Val d’Oise,  2, avenue du Parc à Cergy (Bât F, 3ème étage)
 
11h30 à 13h au centre de rééducation fonctionnelle de l’ADAPT, 62, rue Pierre Brossolette à Sarcelles
 
14h à 15h30 à l’ESAT de l’ADAPT, 10, rue de Bleury à Soisy-sous-Montmorency