Vice-président du Conseil général du Val d’Oise et conseiller municipal d’Argenteuil, le radical Philippe Métézeau demande à ne pas figurer sur les listes électorales des primaires socialistes. « Je respecte le droit du Parti Socialiste d’organiser des "primaires" mais ne m’étant jamais inscrit pour y participer, je demande que mon nom ne figure pas sur la liste des électeurs potentiels où il n’aurait d’ailleurs jamais du être mentionné », explique-t-il.

 Dans un courrier adressé aux organisateurs des primaires, Philippe Métézeau a déjà fait savoir sa volonté de ne pas figurer sur les listes électorales. Suite à cette démarche, l’élu argenteuillais a reçu un formulaire à remplir et à renvoyer auquel il devait joindre « impérativement » une photocopie de sa carte d’identité. « Si je peux admettre de devoir remettre une photocopie de ma carte d’identité pour bénéficier d’un droit ou effectuer une démarche dont j’ai l’initiative, je trouve inadmissible d’être sommé de le faire pour ne pas participer à une opération pour laquelle je n’ai rien demandé a personne » développe-t-il, tout en indiquant qu’il n’enverra pas le document demandé.  

« Le Parti Socialiste si prompt à qualifier d’abusifs certains contrôles d’identité, dénonçant des  "atteintes aux libertés individuelles" ou de "flicages" s’octroie bien légèrement ce droit pour mettre en œuvre ses actions internes », conclut le vice-président du Conseil général du Val d’Oise.